LA bâtisse de la MJC GIAUME

La bâtisse de la MJC Giaume, fut autrefois une grande propriété agricole appartenant à la famille Autran. L’activité principale était l’élevage du ver à soie. Dans le milieu du 19e siècle, la demande était importante dans toute l’Europe. Point central d’une grande propriété, constituée d’un vaste domaine où furent plantés des mûriers, dont la feuille est le principal aliment du ver à soie.

En 1925 Monsieur Alexandre Giaume acquit cette propriété dont la dénomination est donc liée au patronyme de son propriétaire.

Au début du 20e siècle, la magnanerie n’étant plus rentable, il transforma la propriété en ferme agricole. Il fit un élevage de bovins avec une culture fourragère ainsi qu’une laiterie.

En 1973, la ville de Cannes fît l’acquisition de la bâtisse, ce qui mit fin à son exploitation agricole.

Le projet d’acquisition par la mairie visait à la construction d’un ensemble immobilier, qui sont aujourd’hui, les quartiers Sainte Jeanne, Frayère, Concorde, Aubépines et l’Azuréenne, ainsi que la piscine municipale et la caserne des pompiers.

La bâtisse resta quelques années à l’abandon.

En 1992, une rénovation partielle fut entreprise afin de restaurer la toiture de la grande bâtisse.

En 1995, la mairie y logea  la MJC la Frayère créée le 17 mai 1976, suite à l’incendie de ses locaux. La MJC est donc renommée la MJC Ferme Giaume.

En octobre 2015, la bâtisse ne fut pas épargnée par les inondations qui frappèrent notre région. Plusieurs mois furent nécessaires pour remettre d’aplomb cette belle demeure afin de rouvrir à notre public.

En 2019, la MJC Ferme Giaume est rebaptisée MJC Giaume et se dote d’un nouveau logo.

La MJC Giaume est devenu un lieu de vie apprécié de tous où s’organisent diverses manifestations réunissant des centaines de personnes.

La bâtisse, située dans un parc exceptionnel arboré de platane centenaires et de palmiers géants, a su traverser le temps, les intempéries, les guerres et les contraintes de l’activité humaine moderne.